Marda et Sophie : deux amies à St.Amant

29 janvier, 2024 | Profils, St.Amant

Sophie Connor avait commencé ses études en éducation lorsque la pandémie s’est déclarée. Face à un avenir incertain, des tas de travaux scolaires et beaucoup de temps à la maison, Connor s’est tout de suite intéressée à une annonce faisant appel à des bénévoles virtuels à St.Amant. « Je connaissais bien la réputation de St.Amant et j’ai pensé que c’était le moment idéal de m’impliquer », raconte-t-elle.

Sa première tâche en tant que bénévole a été de soutenir le programme Mad Science, qui avait lieu sur Zoom, comme activité pour les personnes soutenues par St.Amant qui vivent dans de nombreux foyers et endroits d’un bout à l’autre de la province. « Je suis très passionnée par les sciences et aussi en train de faire un stage comme enseignante de sciences, précise Connor. C’était tellement agréable de participer à ces leçons virtuelles. Parfois, je faisais juste des démonstrations, mais j’essayais aussi souvent que possible de trouver des expériences qui pourraient être facilement faites à la maison, pour que tout le monde puisse participer. »

Finalement, St.Amant a lancé le programme PALS, un programme de jumelage de bénévoles à des bénéficiaires de services en vue de créer des liens d’amitié. « C’est ainsi que j’ai rencontré Marda, affirme Connor, tout sourire. La première année, nous ne pouvions nous rencontrer que par Zoom ou par téléphone, mais lorsque les restrictions ont été levées, nous avons finalement pu nous rencontrer en personne. »

Marda, connue dans la communauté de St.Amant pour son enthousiasme débordant, est devenue une bonne amie. « Je vais chez elle tous les lundis et nous passons du temps ensemble, explique Connor. Nous faisons des casse-têtes, jardinons, allons en promenade ou cuisinons. Marda a une colocataire et parfois nous faisons une soirée de filles et on s’applique les unes aux autres du vernis sur les ongles! »

Marda (à gauche), célèbre son anniversaire avec Sophie Connor

Comme toute amitié, Connor et Marda ont appris à mieux se connaître au fil du temps et en sont venues à apprécier les dons de l’autre. « Je ne sais même pas comment décrire Marda! s’exclame Connor. Elle est tellement sympathique et positive, et toujours de bonne humeur! Mais elle peut être un peu espiègle aussi et elle a du cran, ce que j’adore. Elle est toujours en train de plaisanter et de jouer des tours. »

Lorsque les deux femmes se sont finalement rencontrées en personne, Connor était enthousiaste à l’idée de rencontrer la tortue de Marda, dont elles avaient souvent parlé lors de leurs rencontres virtuelles. « J’ai voulu prendre des nouvelles de sa tortue, et elle m’a avoué que c’était une blague, se souvient Connor. Il n’y avait pas de tortue, elle se moquait de moi tout ce temps-là! Elle a tellement ri! Marda est sincèrement adorable. »

Connor admet que le bénévolat aidera certainement ses possibilités de carrière après l’obtention de son diplôme, mais elle insiste que cette amitié signifie beaucoup plus pour elle que cela. « J’attends les lundis avec impatience, dit-elle. En ce moment, c’est une période occupée et stressante. Je vais travailler, je rentre à la maison, je fais des travaux et je me couche. J’ai la chance d’avoir cette journée chaque semaine où je sais que je vais faire une sortie, rire et passer un bon moment avec Marda. »

Même son de cloche du côté de Marda qui adore elle aussi les moments qu’elles passent ensemble. « L’autre jour, nous étions en train de faire un casse-tête ensemble et elle s’est arrêtée et m’a regardée, se souvient Connor. Elle m’a dit qu’elle m’aimait, avec un grand sourire. Le personnel me dit qu’elle préfère ne pas s’éloigner de chez elle les lundis, au cas où j’arriverais tôt. J’apprécie vraiment sa présence, et elle semble apprécier la mienne. Il n’y a jamais de mauvais moments avec Marda. »

***

Si vous voulez tisser un lien d’amitié avec quelqu’un dans une des organisations de notre réseau, cliquez ici pour en savoir plus sur les possibilités de bénévolat.